Observation de aras verts

vol-ara-vertL’observation de aras verts ou aras de Buffon dans leur milieu naturel est une expérience exceptionnelle. C’est le plus gros des aras, mais avec moins de 1000 individus sur la planète, principalement au Honduras, Costa Rica (qui en compte environ 300) et Équateur où ils vivent en petit groupes isolés, l’espèce est menacée d’extinction sans l’aide de projets privés.

4_ara_132Le Projet Ara (hyperlink Projet Ara www.thearaproject.org) est une organisation privée sans but lucratif dont la mission est la réintroduction des aras verts (zone caraïbe) et des aras rouges (zone pacifique) dans leur milieu naturel. Initié dans les années 1980, ce projet a commencé par l’adoption de aras domestiqués illégalement que le ministère de protection du milieu naturel costaricien (MINAET) avait confisqué. Ces aras, qui malheureusement ne pourront jamais se réadapter au milieu naturel, servent de reproducteurs. Les bébés sont alors élevés dans leur habitat naturel où se trouve leur nourriture principale : les amandes de montagne. D’abord nourris, puis petit à petit, en réduisant leur ration, ils commencent à acquérir leur indépendance alimentaire. Ils étendent alors leur rayon d’action vers d’autres zones, riches en amandiers de montagne et aussi amandiers de plage. 87% des aras introduits survivent, permettant ainsi à l’espèce de se développer et d’investir leurs espaces du passé. A terme, les aras verts devraient avoir des groupes sur toute la zone caraïbe, de la frontière du Panama à la frontière du Nicaragua.

ara-vert-pauseLe projet Ara a aussi pour but de sensibiliser les populations locales à la protection de l’espèce. Les raisons de leur disparition sont en premier lieu la perte de leur habitat et la domestication, puis viennent la chasse par les tribus indigènes, et un nourrissage des aras sauvages non adapté les rendant malades.

Aussi, le projet Ara a un but éducatif et touristique en faisant découvrir ces magnifiques oiseaux dans leur milieu naturel. Valérie, une française, responsable du centre de Manzanillo, vous fera partager sa passion et sa connaissance lors des visites qu’elle guide elle-même. Elle vous parlera de son expérience, du projet et des volontaires du centre et bien sur de toutes les spécificité des aras, milieu naturel, comportement, nidification et éducation des bébés, leurs prédateurs comme le toucan pour les œufs et le boa, et aussi à reconnaître leurs cris et leur signification.

ara-vert-couple-2Le centre de Manzanillo, à 12 kilomètres environ de Puerto Viejo de Talamanca, est au cœur de la « Nation Ara », libérée par le chaman Pa Blu, le chef des aras,  au dix huitième siècle. Personnage essentiel, il fut exécuté pour ne pas avoir dénoncé les autres chefs indigènes entrés en rébellion. Déclaré héros national par décret législatif,  le 4 juillet est maintenant journée nationale des défenseurs de peuples indigènes.

La visite s’effectue sur rendez-vous (téléphone de Valérie 8971-1436) à partir de 16 heures quand les aras sont les plus actifs et se nourrissent. Spectacle magnifique de ces merveilleux oiseaux volant au dessus de vous, se nourrissant à grands bruits dans un paysage exceptionnel. Vous observerez non seulement des aras verts mais aussi de nombreux toucans. Le tarif est de $20 par personne, participation servant au développement du projet qui ne se finance que par des fonds privés.

Une autre forme de soutien est de postuler comme volontaire au centre. 2 volontaires sont nécessaires pour aider le projet, collecter de la nourriture sur les plages (amandiers de plage), organiser des informations auprès des populations locales

Et aussi…le centre de réintroduction du ara rouge mérite votre visite lors de votre séjour dans la zone Pacifique de Samara (Guanacaste) et plus exactement à Punta Islita. Ce centre a plus de 200 aras de Buffon et aras Macao qui se reproduisent et sont en cours de libération.

accesIMG_8605IMG_1109ara-vert-couple-13_ara_107

Comments are closed.